FR NL EN

Divers

Bref historique de la Fête du Roi

La Fête du Roi : origine, histoire et signification

Instituée officiellement dès 1866 sous le règne de Léopold II, la Fête du Roi est fixée au 15 novembre. Elle correspond au jour de la Saint Léopold dans le calendrier liturgique germanique (et la St Albert dans le calendrier général). Saint  Léopold est né en 1073 à Melk Autriche, et mort en 1136 à Klosterneuburg,  et a été le fondateur de Vienne ainsi que de nombreux sites et abbayes religieuses.

En 1910, sous le règne d’Albert Ier,  la fête est déplacée au 24 novembre, jour de la St Albert dans le calendrier liturgique belge; mais en 1912, la mère du roi meurt à cette date et la Fête est déplacée au 21 novembre, qui correspond à la St Albert dans le calendrier germanique.

En 1934, suite à l’accession du Roi Léopold III, on revient au 15 novembre.

Pendant la 2ème guerre mondiale, le Prince-Régent Charles change l’intitulé en « Fête de la Dynastie ».

Mais en 1951, dès son accession au trône, le Roi Baudouin revient impérativement à l’appellation « Fête du Roi »,  fête qui honore toute la famille royale mais aussi tous les volontaires qui se dévouent pour la Belgique.

Bref, de 1910 à 1951, en moins de 50 ans, 6 changements de date ou de nom, mais une stabilité certaine depuis 1951.

A l’heure actuelle, les manifestations officielles à Bruxelles comprennent :

-        - un Te Deum à la cathédrale St Michel et Gudule en présence de la famille royale (mais pas du couple régnant)

-       -  une Fête civile au Palais de la Nation, en présence des parlementaires et sénateurs, avec un hommage aux volontaires qui se sont dévoués pour le pays

-        - une Cérémonie militaire avec parade lors de la remise de la Garde.

Powered by Cycade